En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Historique

Par admin andre, publié le mardi 21 février 2017 15:25 - Mis à jour le dimanche 21 janvier 2018 20:31
Retour
Histoire du Collège Jean Jaurès

Entré en 1868 au collège qui porte aujourd'hui son nom, Jean Jaurès y est le plus brillant élève (jusqu'en 1875), remportant tous les prix et se signalant déjà par son éloquence.
Quelques pages web réalisés par des élèves vous retracent son passage dans l'établissement ainsi que sur les principales étapes de sa vie.

A consulter !

Le collège de Castres est un des plus anciens établissements d’enseignement secondaire de France, crée en 1574 par les protestants lorsqu’ils prennent le contrôle de la ville.
En 1632, l’autorité de la ville est partagée entre les catholiques et les protestants. L’année suivante, la mi-partition s’applique à l’établissement qui accueille des élèves et des maîtres des deux confessions.
En 1664, dans l’esprit de la Contre-Réforme, les Jésuites obtiennent « l’entière possession et jouissance du collège ».
Lorsqu’ils sont expulsés du collège en 1762 (peu avant leur éviction totale du royaume), l’établissement est élevé au rang de collège royal (1763-1792).
Pendant la période révolutionnaire, les effectifs diminuent. Il n’y a plus que 26 élèves lorsque le collège ferme en 1794.

Privée de collège, la municipalité de Castres, pour assurer l'existence d'un enseignement secondaire dans ses murs, subventionne un établissement privé, la pension BONHOMME qui est agréée officiellement comme école secondaire en 1803.

Dans les années 1830, la pension connaît des difficultés financières et décline.
En 1840, sous la pression de l'opinion publique et sous l'impulsion du maire MAHUZIES, la municipalité de Castres achète les locaux de la pension pour y créer un Collège communal. Sa consécration officielle intervient en 1841 par ordonnance de LOUIS PHILIPPE.
L’établissement est marqué par les deux guerres mondiales tant sur le plan matériel (les locaux sont mis à la disposition du Service de Santé Militaire et affectés à l’usage de l’hôpital temporaire n° 16 pendant la Première Guerre mondiale) qu’humain (dans la cour d’honneur se dressent des stèles portant les noms des anciens élèves morts pour la France).
L’établissement devient le collège Jean Jaurès, à partir de la rentrée de 1924, du nom de son plus brillant et plus renommé élève.

En 1960, le collège reçoit le titre de lycée, mais l’augmentation des effectifs est telle que en 1973 le lycée de la Borde Basse ouvre ses portes.

Désormais, l’établissement devient le C.E.S Jean Jaurès tandis que le nouveau lycée reçoit les grandes classes.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe